[Avis] – 2×05 – Messianic Myths and Ancient Peoples – 4/5

Cet épisode a eu des échos différents, certains l’ont trouvé drôle, d’autres pas du tout. C’est peut-être les défenseurs de Pierce et Shirley qui font basculer la balance. En effet, cet épisode offre enfin une tribune à ces deux personnages, aidés, il est vrai, par Jeff et Abed.

Le gros morceau est Abed qui sur l’impulsion de Shirley se tourne vers la religion et tente de concilier cinéma et religion. Le monde diégétique (celui de la fiction) se lie avec celui plus spirituel de la religion. Abed coiffé d’une perruque qui lui va à ravir, joue un Jesus plus vrai que nature. Il décide de faire un non-film bourré de persuasion. Les spectateurs sont les acteurs du film, le hors-champ, le hors-cadre, le non-filmé font partis du film, tout est film.
« See, in the filmmaker’s film, Jesus is a filmmaker trying to find God with his camera. But then the filmmaker realizes that he’s actually Jesus and he’s being filmed by God’s camera.And it goes like that forever in both directions, like a mirror in a mirror, because all of the filmmakers are Jesus, and all their cameras are God, and the movie is called Abed. »

Ce passage résume à lui-seul l’épisode. Tout est question de métas, l’autoréférence.

« The film is the story. The story is us. We are the film. It’s totally meta. »

Même si les scénaristes appuye cette idée en faisant le parallèle religion/film, Jesus/réalisateur et souligne presque grossièrement l’abondance d’autoréférence, l’idée prend écho directement dans la seconde story-line à savoir Pierce et sa bande du 3iè âge.  Même si l’on devine aisément le parallèle ado/vieux, on ressent clairement une sorte de regard social sur les jeunes en difficulté. Au delà du parallèle, on se dit qu’il y a une incompréhension générationnelle entre les vieux/les adultes et les adultes/les jeunes. Là c’est clairement souligné au travers de cet épisode totalement « méta » donc.

Pour revenir sur le terme méta, il décrit un niveau supérieur de compréhension sur la base même du sujet traité. Une métadonnée est une donnée sur une donnée. Pour cet épisode, il y a deux façons de voir la méta. La série parle de la religion intelligement en mettant en scène quelqu’un qui utilise à son tour la religion dans son métamonde. Ensuite, elle parle des générations avec un parallèle purement simpliste.
Cela donne donc un résultat intéressant : la série peut parler de TOUT en sautoalimentant.
On savait la série capable de parler de religion, de la mort, du racisme avec finesse ou au contraire avec de gros sabots toujours sous couvert de parodie aidée par des personnages archétypés. Ici, elle démontre qu’elle peut le faire deu deux façons.

Pour en revenir sur l’épisode et l’aspect quantitatif et qualitatif, Abed est encore à son avantage avec un summum de geekitude, nerditude. Il revient avec son idée de film et permet à Shirley d’avoir un rôle à sa mesure. Tous les dialogues sont drôles et Chang et le Dean sont encore les bouffons du roi comme dans Basic Rocket Science.
Pierce a du mal à coexister malgré un épisode qui lui donne pas mal de temps de présence. Sa story-line est anecdotique et même Jeff ne parvient pas à donner un peu de fraîcheur, les gags sont un poil éculés tout de même.

Il reste donc le festival Abed et toute la partie réflexion qui restent d’un niveau plus qu’acceptable. L’épisode est intéressant à analyser pour aller plus loin que la simple sitcom du jeudi…

Les points forts :

  • Abed
  • Pierce et Shirley sur le devant de la scène

Les points faibles :

  • Deux story-lines écritent différemment et le niveau s’en ressent
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :